A.MA.D.E.S.E. (Association MAlagasy pour le Développement Economique, Social et Environnemental)

Agissons rapidement pour le développement de Madagascar

3 décembre, 2009

PRESENTATION DE L’AMADESE

Classé dans : Non classé — amadese @ 9:33

NOTE DE PRESENTATION DE L’A.MA.D.E.S.E.

 

I- Informations générales

Dénomination : Association Malagasy pour le Développement Economique, Social et Environnemental, ci-après désigné par le sigle A.MA.D.E.S.E.

Statut juridique : L’Association est régie par l’ordonnance 60-133 du 03 octobre 1960.

Date de création : 29 septembre 2004

Adresses et contacts : Ampefy, Itasy

E-Mail : ass_amadese@yahoo.fr

Tél. : 261 20 48 840 01 -  261 33 14 025 06 – 261 32 40 735 93

Personnel 

- Permanent : 07 personnes

- Volontaire. : 10 personnes

Ressources financières: Droit d’adhésion et cotisation annuelle des membres

Ressources provenant des activités de l’Association

Subventions reçues, dons et legs

II- Objectif 

Le principal objectif est de contribuer au développement social, économique et environnemental pour le bien être de la population et son épanouissement au sein de la société. L’A.MA.D.E.S.E. a essentiellement pour objet de réaliser des actions socio-économiques et de porter son appui à la mise en place, à la gestion et à la promotion des structures locales et régionales, en proposant des services pour les activités répondant aux besoins de la croissance économique des régions, l’amélioration des conditions et du niveau de vie de la population et la protection de l’environnement.

III- Zones d’actions et activités

3.1 Zones d’actions : Les régions du moyen ouest sont en premier lieu les principales zones d’interventions de l’organisation. Les actions pourront être étendues dans d’autres régions du territoire malagasy nécessitant les appuis de l’association.

3.2 Les types d’activités : Pour la réalisation de ses objectifs, l’A.MA.D.E.S.E. Interviendra dans les secteurs d’activités sociales, agricoles et environnementales.

Secteurs d’activités

Activités envisagées

Environnement Etudes et éducation environnementale

- Reboisement

- Lutte contre les feux sauvages

- Veille et préservation environnementale

- Gestion des forêts et pâturages

- Aménagement des bas fonds

- Protection des bassins versants

- Expertise, suivi et évaluation des travaux     environnementaux

Etudes – Formation -Education- Communication Etudes techniques et socio-économiques

- Etudes socio-économiques des régions

- Etudes d’impacts de développement rural

- Enquêtes socio-économiques et analyses de données

- Etudes de marché

- Diagnostics des systèmes d’élevage et de culture

Formations-Educations destinées aux acteurs partenaires

(associations de développement, groupes porteurs de projet, formateurs, agents des services communaux, responsables élus locaux…)

- Elaboration des plans de développement

- Renforcement des capacités à la maîtrise d’œuvre technique et sociale

- Passation des marchés

- Outils d’animation

- Identification, planification et formulation des demandes de microprojets

- Réalisation des microprojets

- Gestion des équipements et des infrastructures

- Gestion d’une association

- Des formations agricoles : agriculture, élevage, gestion d’exploitation

- Des formations méthodologiques : programmation, évaluation, planification stratégique, communication

Communication

- Organisation des foires agricoles

- Organisation des ateliers et foires

- Communication évènementielle

- Système d’informations régionales et marketing région

- Gestion de campagne de communication (produit, marque,…)

 

 

Economique - Organisation et promotion des filières

- Promotion du Tourisme

- Développement de la transformation et de la commercialisation des produits locaux

- Appui à la professionnalisation des producteurs

- Analyse de l’environnement des exploitations agricoles

- Appui à la gestion des infrastructures régionales et locales

Social et culturel - Organisation des manifestations culturelles et sportives

- Protection sociale

- Participation aux activités de lutte contre les fléaux

- Education civique

- Apprentissage des jeunes ruraux

 

IV- Modes d’interventions

Dans le cadre de ses activités, l’Association  définit ses interventions dans une démarche transparente. Les approches méthodologiques à mettre en œuvre comprennent les étapes principales ci-après :

 

4.1 Approche participative : La méthode participative est indispensable pour atteindre l’objectif. Chaque partenaire doit s’impliquer comme l’acteur principal au cours de tout le processus de mise en œuvre d’un projet.

 

Le succès de cette approche repose sur la clarté des modalités d’intervention, des règles de participation aux engagements des différentes parties prenantes (définition claire des objectifs et des résultats attendus). Cette méthode favorisera sur tous les plans les échanges entre les différents acteurs.

 

4.2 Approche stratégique : Cette démarche complète la méthode précédente afin d’assurer le maximum de clarté dans les actions. Trois principes fondamentaux constituent la base de l’approche stratégique à développer.

  • L’équité

Dans la participation à la mise en œuvre des projets basés sur l’initiative et la demande des partenaires, l’équité suppose la prise en compte des critères transparents et justes pour un traitement sur un même pied d’égalité, à savoir :

 

- une répartition juste dans les modalités de partage de coûts

 

- un choix équitable des zones d’intervention suivant des critères fondés et clairs

 

- la nécessité d’associer de façon significative et visible les femmes dans le processus de réalisation des projets (formulation des projets, choix des actions prioritaires, participation aux activités et aux décisions à prendre)

 

- la recherche de solutions réalistes et équitables dans la résolution des problèmes

  • La synergie

La mise en œuvre des projets doit permettre d’assurer le maximum de synergie par la convergence des actions. En favorisant ce principe, les actions entreprises devraient s’encadrer dans les politiques nationales de développement et les travaux réussis déjà menés par d’autres partenaires de développement. A titre d’exemple, AMADESE se réfère aux orientations suivantes :

 

- le choix politique du gouvernement, définissant les objectifs et les priorités des ministères pour la décentralisation en se basant sur les demandes des communautés de base dans les plans communaux de développement.

 

- le renforcement du partenariat entre les services déconcentrés de l’Etat, les autorités locales et les opérateurs privés. Ce qui permettra sur le long terme d’assurer la pérennité des actions de promotion des différents projets de proximité sur l’approche par la demande.

 

- l’articulation avec les autres programmes et les actions transversales, entre autres, la lutte contre le SIDA ; le plan national de lutte contre la pauvreté et la stratégie pour le développement durable.

  • La transparence

L’application de ce principe est fondamentale pour la réussite des projets. Elle exige l’implication de tous les partenaires dès le démarrage des actions Une gestion transparente des moyens et des ressources alloués aux projets doit être assurée afin de garantir la participation financière de tous les partenaires au développement.

 

Les informations sur les projets de proximité sont régulièrement portées à la connaissance des différents acteurs.

 

4.3 Programme de communication

 

                Cette approche passe par la réalisation d’une campagne de communication permettant de toucher tous les partenaires de bout en bout. Cette activité de communication doit bâtir sa stratégie sur une démarche opérationnelle, en identifiant les canaux les plus appropriés tels que :

 

- les cérémonies de lancement

 

- les débats et consultations publiques

 

- les réunions communautaires

 

- les discussions en ligne

 

- les média

 

- les rencontres

 

- les affiches et notes d’informations

 

- etc….

 

Des actions de communication en direction des autres organismes de développement qui peuvent être concernés par les actions, seront également entreprises dans le cadre de collaboration possible.

 

 

 

V- Moyens

 

Moyens en personnel :

 

L’organisation dispose des moyens relativement importants et a une vision beaucoup plus large que celle relative à de simples assistances de projets. Elle a la volonté réelle d’entraîner et de motiver ses partenaires et son équipe à s’approprier de leurs activités dans un esprit de professionnel et d’entrepreneur.

 

L’équipe d’intervention est constituée de personnels de qualité, disposant de plusieurs expériences et de professionnalisme dans divers domaines. Leur engagement et leurs compétences doivent assurer le maximum d’efficacité.

 

Le Personnel permanent au sein de l’AMADESE compte un effectif de sep personnes dont :

 

04 Responsables de volet (Economique, Etudes et Formation Information Communication, Social et culturel, Environnement)

 

01 Responsable Administratif et Financier

 

01 Responsable Technique

 

01 Secrétaire

 

L’Association recrute d’autres consultants selon les besoins du projet à mettre en œuvre.

 

 

Moyens en matériels :

 

Désignation Nombre Année d’acquisition Disponibilité Etat
Ordinateur de bureau

Ordinateur portable

Imprimante Jet d’encre

Scanner

Caméra numérique

Appareil Photo numérique

Voiture légère

Moto

Photocopieur

2

2

1

1

1

2

1

1

1

2003

2006

2003

2003

2003

2004

2005

2005

2006

Toute l’année

Toute l’année

Toute l’année

Toute l’année

Toute l’année

Toute l’année

Toute l’année

Toute l’année

Toute l’année

Très bon

Très bon

Très bon

Très bon

Excellent

Excellent

Excellent

Excellent

Très bon

 

 

 

 

VI-LISTE DES PARTENAIRES

 

1- Nom du partenaire :

PSDR (Projet de Soutien au Développement Rural de Toamasina et d’Antananarivo)

 

 

Type de partenariat : partenaire stratégique

 

Description du partenariat (partenaire stratégique)

 

Appui technique des OP (Organisations paysannes) éligibles du PSDR

 

Début et durée du contrat : (2004-2009)

 

 

2- Nom du partenaire : UNION EUROPEENNE

 

 

Type de partenariat : partenaire technique

 

Description du partenariat :

 

Mise en place des kiosques juridiques de Miarinarivo et d’Arivonimamo

 

Gestion des kiosques

 

Début et durée du contrat : 2007-2009

 

 

3- Nom du partenaire :

CICAFE (Centre d’Information,  de Communication,  d’Animation, de Formation et d’Education)

 

 

Type de partenariat : partenaire technique

 

Description du partenariat :

 

Mise en place du centre de formation et de démonstration agricole  à Amparihivato

 

Début et durée du contrat : 2009-2011

 

 

 

Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
cplespilettes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blogpornox
| Millenium Development Goal
| Blog du niveau intermédiaire